Home / News / Fabriqué en Italie agroalimentaire, l’équipement supplémentaire est blockchain
Fabriqué en Italie agroalimentaire, l’équipement supplémentaire est blockchain

Fabriqué en Italie agroalimentaire, l’équipement supplémentaire est blockchain

De grandes marques comme Barilla, Perugina et Gruppo Italiano Vini, aux cétés de géants de la distribution tel que Carrefour et Coop, ont déjá lancé d’importantes expériences dans le domaine, mais máme les petitesalités de l’agroalimentaire italien de qualité ne sont pas a l’achat. Nous parle de blockchain,qui est de plus enplus un candidat chaque jour pour étre l’avenir proche de la tra-abilité et la protection du Made in Italy. Cela est d’a la garantie intouchable par les syst-mes numériques qui sous-tendent son fonctionnement et gr’ce a la facilité d’accés et de consultation(inteligencia)des données recueillires dans ce systéme.

 

Fonctionnement de la blockchain

Essentiel, la technologie en question produit une base de données distribuées, collective et partagees, protégée par le cryptage, qui recueille des informations disponibles en permanence et non efficaces, gréce auxquelles il est toujours possible de reconstituer et deiv sure les transactions. Une révolution véritable pour la tra-abilité sur l’étiquette, qui peut rendre compte de l’histoire d’un produit, des matériaux qui le composent et des processus qui l’ont été, en s’appuyant sur un protocole informa bloqué, qui empéche la suppression ou la falsification des données et favorise leur verifiabilité, en faisant sans autorité centrale.

 

La mani’re italienne de Blockchain

Le mécanisme garant une transparence absolue, s’étalant étre la meilleure solution contre toute contrefa-on, tout d’abord, dans le secteur agricole, que l’on appelle le phénoméne du son italien. C’est dans cet esprit que le ministére du Développement économique a lancé fin 2019 un projet pilote en partenariat avec IBM, intitulé «La Blockchain pour la tra-abilité du Made in Italy». La expérimentation se refiere a la cha-ne d’approvisionnement textile, mais sera bient é d’autres secteurs (y compris l’agroalimentaire), en s’ssant pour un paradigm pour d’autres pays de l’UE.

Le ministre Roberto Patuanelli a en effet assuré que l’Italie travaillée « au niveau européen au sein du partenariat européen Blockchain afin d’exporter le mod-le italien de protection des cha-nes de production a travers les technologies de l’envirmentonne », cultivador l’aspiration raisonnable « que notre pays joue jouer un r’le de premier plan au niveau communautaire ».

Enrico Cereda président-directeur général d’IBM Italia, un déclaré que la nécessité d’une route entiére italienne vers la Blockchain.  »ouverture a l’accord des marchés mondiaux – souligne le gestionnaire – met la marque Made in Italy dans la condition d’avoir á assurer un máximo de transparence et de tra-abilité. L’utilisation de la Blockchain est l’innovation qui peut permis a nos entreprises de garantie leurs produits, les en différer en termes de qualité et de durabilité. Cela permet aux consommateurs de choisir avec la plus grande conscience, en veillant a ce que les entreprises avaient un rendement important en termes de confiance.

 

L’affaire Caffè San Domenico

Mais en plus des grands acteurs et du gouvernement, méme les petites entreprises privées respectueuses vers l’avenir, s’occupent aujourd’hui. Dans le cas du Piémontais San Domenico, l’un des25 torréfacteurs les plus renommés d’Italie et le présidium Slow Food, également gracia de la tecnología Blockchain, qui en fait la premiére cha-ne d’amélioration en cafe de transparence et de traduction. Un objectif difficile atteigne par les méthodes traditionnelles.

Gracia a Bockchain, la provenance et l’authenticité des 12 producteurs du président du Slow Food sont garantis (chaque sac de produits bruts se voit attribuer un code international), gréce á l’utilisation d’unidentifiant unique sur l’em emball, qui permet au consommateur de découvrir l’histoire et le long voyage du cafe, des plantations aux tasses, en passant par la torréfaction San Domenico.